Esprit sauvage : Lettre n°30

Il y a aussi ça !!!

Bon, je m’explique…

Quand je parle d’alimentation, on me dit « Il n’ y a pas que ça! »

Ma réponse est : Bien sûr il n’y a pas que ça mais il y a aussi ça!

Mes 30 ans d’expérience en pharmacie m’ont montrée l’importance de l’alimentation pour maintenir un bon état de santé! Je n’ai jamais rencontré de chamans qui venaient en pharmacie se « nourrir de médicaments », ni de personnes vivant au contact de la nature et dont leur alimentation est frugivore. Coïncidence ou réalité? Je ne cherche pas à détenir la seule et unique Vérité, mais j’observe! Depuis que j’ai une chambre d’hôte et que je reçois des personnes à temps complet, j’observe!

            J’ai observé sans juger, des personnes malades et qui ne mangent jamais de fruits car ça acidifie ?! C’est ce qu’elles me répondent malgré leur inconfort du corps qui s’exprime par des signes, ces personnes refusent le changement car elles restent persuadées que leur souffrance vient de l’extérieur. Et l’alimentation ne semble jamais responsable à leurs yeux. Et pourtant j’observe que l’alimentation de ces personnes essentiellement basée sur les protéines (œufs, fromage, poisson, viande, jambon, yaourt…) et céréales (pain,pâtes…) est toujours accompagnée de médicaments allopathiques, homéopathiques et de compléments alimentaires bios! Encore une coïncidence??!!

            Aujourd’hui mon approche de la santé est une approche chamanique c’est-à-dire comment être au service de la vie et non se servir de la vie pour des croyances et des habitudes. » Ne pas nuire » serment d’Hippocrate est une obligation légale et éthique. Ne pas nuire c’est ne pas nuire à l’autre, ni à tout ce qui nous entoure dans les règnes: animal, végétal, minéral et surtout ne pas Se nuire pour le respect de Soi, des Autres et de la Nature. Notre corps est notre allié, notre axe qui nous maintient debout au sens propre et figuré, c’est lui qui nous verticalise et nous élève.

            La guérison de toute maladie passe par une action conjuguée du système nerveux et des glandes endocrines, seuls réservoirs de la Force Vitale. Et ces réservoirs se vident par le surmenage digestif, le surmenage émonctoriel, le stress et les médicaments. La meilleure façon de recréer notre Force Vitale est d’être en contact avec les éléments, sources de vie: air pur, lumière solaire, eau de source, produits de la Terre (fruits et légumes verts). Il n’y a pas d’autres moyens d’entretenir la Force Vitale, tous les médicaments bios ou pas bios sont de l’illusion, M. Marchesseau, père de l’Hygiène Vitale appelait tous les produits vitaminés qui sortent de l’industrie  » les squelettes d’énergie ». L’aliment ne doit apporter aucun stress, aucune maladie mais la satisfaction et la plénitude! La vie simple, sobre et rustique nous maintient en bonne santé. Les enfants le savent, ils pataugent dans l’eau, la boue, plongent dans l’eau froide, grimpent aux arbres, se lèvent de table avec la faim, ne portent ni chapeau, ni lunettes, ni surplus de vêtements et ils rient et jouent tout le temps!

            Observons la spontanéité des enfants, leur instinct, leur impulsion, laissons les s’exprimer et entretenir leur force vitale. L’obligation vaccinale, les contraintes scolaires, les aliments industrialisés, les céréales, les farineux, les fromages et tous les laitages les rendent malades. Laissons les grimper aux arbres pour cueillir des fruits, ils adorent ça!!!! Et si les enfants étaient nos éducateurs!!! Alors écoutons- les!

Danièle Malinalli Azout (sept. 2018)
www.goutsauvage.com

Esprit sauvage : Lettre n°29

La délivrance !

La délivrance est à l’opposé des dépendances.

« Biocontact » N°289, mensuel gratuit en magasin bio est riche d’informations.

Les dépendances, nos habitudes inconscientes, installées dans notre quotidien sont une liste très lourde au sens propre et figuré. On pense au sucre, café, alcool, tabac, drogue mais la liste est bien plus allongée: le pain oui le pain avec et sans gluten, le sel, … tous les aliments industrialisés, cuisinés, transformés bios ou pas bios et tous les ustensiles de cuisine qui fracturent les molécules originelles des aliments les seules reconnaissables par nos cellules saines! Il existe bien d’autres dépendances (TV, Internet, jeux électroniques, médicaments, sexualité…), mais je ne parlerai ici que de dépendances alimentaires.

            Anthony Fardet a publié un livre « Halte aux aliments ultra-transformés! MANGEONS VRAI« . Il nous explique que « De nombreux aliments ultra-transformés sont une recombinaison d’ingrédients et possèdent donc une matrice artificielle qui n’a plus rien avoir avec l’aliment d’origine…le régime protecteur universel est une alimentation riche en produits végétaux peu transformés et variés« (voir article dans Biocontact N°289).

            Loin des transformations et combinaisons alimentaires, c’est une véritable délivrance pour le corps physique et pour nos corps émotionnel et mental, tout s’allège! Une femme qui accouche se souvient de cet état de délivrance, cet état d’apesanteur, de soulagement immédiat et d’inspiration vivante. On devient plus qu’allégé, on est inspiré! C’est Olivier Clerc qui a donné une conférence au « Sommet de la Conscience sur « Le pouvoir de l’inspiration ». Ce qui nous inspire est ce qui dilate, nous grandit et nous relie aux lois universelles. Dès que le corps physique n’est plus condamné aux travaux forcés de la digestion, il n’est plus fatigué ni essoufflé, il est inspiré.

            L’inspiration est relié à la respiration et c’est par le souffle que l’esprit s’ouvre… c’est l’inspir-ation, cette qualité de présence, de silence, de pause où cette force énergétique et spirituelle nous emplit, nous pénètre pour nous redonner la pulsion de vie, l’élan vital et la force viscérale!

            L’instinct ne fonctionne qu’avec des aliments non transformés, les cellules nourries par des aliments biologiques et vivants nous donnent le signal de l’arrêt instinctif. Faites l’essai, ça marche avec les pommes mais pas avec le chocolat. Avec les pommes le corps est satisfait et l’arrêt instinctif est facile, avec le chocolat c’est souvent l’indigestion, l’écœurement ou la raison qui nous oblige à arrêter. Dans le 1er cas il n’y a pas de frustration dans le 2ième cas oui. L’alimentation étant reliée aux émotions et aux mémoires, nos habitudes s’installent vite et durent longtemps.

            Je ne vous propose pas de suivre un régime draconien, mais le café, pain beurre toute la vie ne sont pas un cadeau !

L’avocat est un fruit gras qui se savoure comme un fruit à toute heure de la journée ! Il est riche en fibres, en antioxydants, en vitamines. Il régule la glycémie, le cholestérol, le poids et donne ce sentiment de satiété et nous délivre ainsi des autres habitudes. C’est pour cela qu’il est appelé « Fruit-Santé » !

L’avocat c’est bien connu, il défend notre bien-être !

Il est recommandé dès l’âge de 6 mois jusqu’à 120ans! Bon appétit !

Danie-ailes (avril 2018) www.goutsauvage.com

Esprit sauvage : Lettre n°28

AIMER…

    C’est ce qui est le plus instinctif, le plus spontané et c’est ce qui crée le plus de joie et le plus de chagrin!
     Quand on joue avec les lettres, « Aimer«  devient « Marie ».
    
Avec la résonance de Marie, c’est l’immersion totale dans la douceur, la chaleur, la rondeur et le bonheur d’aimer. C’est l’abondance de Vie et l’abandon de Soi qui coulent comme un fleuve tranquille sans obstacles.
     Marie c’est l’essence de l’amour, l’amour n’est pas un effort mais une respiration, l’amour c’est exister dans notre unité fusionnelle avec le divin!

     Alors que la résonance d’Aimer n’est pas la même, Aimer est plus souvent ressenti comme un acte, un geste, une attitude, un état amoureux. Aimer est davantage une relation à deux qui peut durer ou se briser. Pour imager la différence entre Aimer et Marie bien qu’en réalité il n’y en ait pas, Aimer ressemble au contenant comme un vase en porcelaine qu’on possède et qui un jour peut nous lâcher et se détruire. Alors que la vibration de Marie c’est le contenu comme l’Eau qui nourrit l’humanité et la Terre Mère, c’est la Source qui ne se tarit jamais, qui permet le renouvellement de la vie. Chacun de nous est conscient que l’Amour est indivisible, on ne peut pas offrir une rondelle d’amour à l’un, une part à l’autre. Le verbe aimer ne se conjugue pas, il n’y a pas de passé, ni de futur, juste un présent sans cesse renouvelé comme le jour qui se lève. La différence que j’observe entre l’homme et la femme c’est que l’homme est le contenant ou la Terre et la femme le contenu ou l’Eau et quand ils s’épousent, ils deviennent inséparables. L’Eau ou le contenu qui est le féminin aime être absorbé et la Terre ou le réceptacle, le masculin aime être empli. Le féminin cherche toujours son masculin pour exister et le masculin a soif de féminin pour se réaliser!
     Vivre et être en « Amour«  est notre nature profonde, pouvoir dire « Je t’aime«  est un moment précieux à s’offrir! Même si la femme n’a pas de contenant et l’homme n’a pas de contenu, chacun peut incarner l’Amour et être ainsi tous aimants, tous aimantés sans plus jamais être confrontés!

    Faire l’amour avec amour est un acte sacré qui dynamise, équilibre et harmonise tous nos chakras comme rire, chanter, danser, respirer!

Et être en Amour est notre mission divine sur Terre!

C’est tellement vibrant et vivant de dire:
Je t’offre mon Amour!
Je partage l’Amour!
Je vis l’Amour!
Je t’Aime mon Amour!
On se sent tout de suite mieux n’est-ce-pas?
Danie-elle
5 février 2018
www.goutsauvage.com

Esprit sauvage : Lettre n°27

Les lois vitales d’Héring

 

Ce sont les lois d’auto-guérison connues des naturopathes vitalistes. Le corps agit toujours au mieux pour nous, « la maladie » oui je me répète « le mal a dit » c’est le corps qui nous parle avec son langage, avec ses signes, avec ses symptômes qui ne sont que l’expression de la force vitale face à la saturation humorale qui déborde. Alors oui, ça gratte, ça pique, ça brûle, ça fait mal, ça coule, ça transpire, ça purge, ça vomit, ça tousse…et « je me sens lourd »et » je suis déprimé »et « je souffre »…et le corps parle ainsi chaque jour pour nous réajuster et pour nous maintenir en bonne santé par des mécanismes d’autorégulation, d’autoréparation et d’autodéfense, c’est ça l’autoguérison! C’est ce que P.V Marchesseau appelait « la tempête neuro hormonale » ou « crise curative« . La maladie comme la guérison ne vient jamais de l’extérieur!

√  La 1ère loi d’Héring:

Les symptômes de la maladie doivent toujours aller du dedans vers dehors. C’est un principe fondamental de la Naturopathie que de transformer les maladies internes en maladies externes. Par exemple un rhumatisme interne qui fait place à un eczéma externe indique une amélioration et la guérison proche.

√  La 2ième loi d’Héring:

La maladie doit descendre, c’est un principe naturiste. Il existe les maladies hautes dites « volcaniques » (asthme, migraines, otites…) et les maladies basses éliminatrices (colite, cystite, diarrhée, calculs rénaux…) où les déchets cherchent à être expulsés, c’est un principe dérivatif cher aux naturopathes que de dériver vers un émonctoire qui a la même fonction. Les maladies du bas sont plus rapides à guérir que les maladies du haut.

√  La 3ième loi d’Héring:

La maladie doit faire marche arrière c’est-à-dire d’anciens symptômes peuvent réapparaître, par exemple on peut éliminer d’anciens calculs rénaux ou voir une maladie infantile réapparaître à l’âge adulte, c’est une amélioration de notre hygiène vitale qui se manifeste par un regain de santé. Avec la médecine allopathique c’est l’inverse, par exemple, on soulage un eczéma par un traitement corticoïde qui, sans réformes hygiénistes risque de se transformer en asthme. Alors qu’avec les traitements hygiénistes un eczéma qui fait place à l’asthme est le retour à la santé!

      Ces lois sont le principe de l’équilibre interne comme homéostasie c’est ce que nous propose la médecine quantique afin de retrouver notre cohésion interne, ce mouvement ondulatoire et vibratoire où tout est lié et relié par le principe de vie: la force vitale méconnue car invisible et c’est pourtant elle seule qui dirige notre santé, je l’appelle la force cosmique car elle est en lien et en connexion permanente avec l’Univers.

      Pour commencer l’année 2018, je vous souhaite une BONNE SANTE, la santé naturelle et originelle celle qui nous lie à la nature qui est notre vraie nature!

Danièle Azout Malinalli
janvier 2018
www.goutsauvage.com