Esprit Sauvage : Lettre N°13

La spécificité et la qualité de l’aliment

La spécificité de l’aliment est ce qui bon et juste pour nos organes. L’aliment spécifique conserve notre énergie vitale, il libère nos humeurs, il maintient le sang fluide et l’esprit léger. Alors quel est l’aliment qui nous rend si joyeux, en bonne santé et qui nous fait grimper aux arbres ou qui nous met à quatre pattes ?

framboisesPomme, poire, prune, pêche, cerise, abricot, figue, kaki, raisin, melon, pastèque, grenade, kiwi, fraises, framboises, physalis…pour n’en citer que quelques uns ! Il y en a pour tous les goûts, la nature est si généreuse. Et pour une même sorte de fruit il existe plusieurs variétés, quelle abondance !

Cette année j’ai planté 3 arbres fruitiers : un kaki, un olivier et un figuier. Je pommesl’ai fait par amour de la Nature, pour les voir grandir et s’épanouir. Tout le monde est nourri, les premiers fruits avant même maturité sont pour les oiseaux très friands et l’excédent de fruits retourne sous forme d’humus à la Terre Mère. Pour nous humains, le fruit est l’aliment par excellence pour notre tube digestif. Il nous nourrit par sa couleur, son odeur et sa saveur. Le fruit est l’aliment le plus écologique et le plus économique pour notre santé et le plus créatif pour nos desserts. Pour ceux et celles qui sont gourmands de mes mandalas (photo ci-dessous), allez faire un tour sur mon site : www.goutsauvage.com

mandalaOui la qualité de l’aliment devient une évidence, un fruit biologique, vivant, fraîchement cueilli, local, choisi et acheté directement au producteur est idéal. La qualité de l’aliment se reconnaît par nos sens : toucher, sentir, goûter, écouter (oui une pastèque éclate de joie quand on la coupe). Manger un fruit mûri au soleil et cueilli avec amour est un cadeau divin pour nos cellules divines ! Le fruit se déguste loin des repas pour une meilleure assimilation.

BON APPETIT avec AMOUR et GRATITUDE !
Danièle Azout (déc 2015)

 

« Ce que tu es est un cadeau de Dieu, ce que tu deviens est ton cadeau à Dieu »
R.H Schuller

Esprit Sauvage : Lettre N°12

L’eau… dans tous ses états !

L’eau a toujours été reconnue comme un bien précieux, c’est l’eau qui donne la vie, c’est l’eau qui nous purifie et c’est l’eau qui nous bénit.

  • Par voie interne, l’eau est une messagère qui informe nos cellules, et les travaux de Masaru Emoto nous offre de riches informations, lire son livre « Messages de l’eau et de l’univers ». Bénir l’eau comme on bénit nos aliments est un geste de gratitude mais aussi de guérison. Au coucher remplir un verre d’eau et le couvrir et avant de se lever, ajouter toutes nos plus belles intentions avec des pensées bienveillantes pour Soi et pour toute l’humanité, la vibrer au bol chantant, et boire cette eau le matin à jeun en présence et en conscience. C’est un geste simple pour un réveil en douceur et une journée intense. Vitaliser l’eau au soleil et avec tous les systèmes pour la rendre vivante comme l’eau des torrents ou des rivières améliore la qualité de l’eau (Devajal est un vitaliseur d’eau à vis, simple et efficace)
  • Par voie externe, au-delà du bien-être ressenti et de l’effet détente, l’eau froide comme l’eau chaude ont des pouvoirs puissants. De nos jours on a délaissé les baignoires et nos maisons modernes sont équipées de douches, nos salles de bains vastes et spacieuses sont devenues des petites salles d’eau alors que nos cuisines sont immenses et super équipées, ça nous montre combien nous avons perdu la mémoire de l’eau. On reconnaît l’eau comme boisson mais pas comme un élément guérisseur pour notre corps.

Comment l’eau agit –elle sur la santé ?

            L’eau rend à la circulation du sang son mouvement normal et régulier car elle épure le sang de toutes les toxines et surcharges émonctorielles.

            L’eau chaude fluidifie le sang et répare les tissus nobles. L’eau chaude crée une fièvre artificielle très salutaire pour toutes les maladies infectieuses. Le Dr Salmanoff proposait des bains hyperthermiques (bains dont la température était de 39° à 42°) pour guérir ses patients.

            Le curé Kneipp lui préconisait des bains froids (bains de mains, de bras, de pieds) pour la guérison des maladies et la préservation de la santé.

A son époque vers 1850, il était reconnu mondialement. Tous les deux, le Dr Salmanoff et le curé Kneipp avaient raison car le principe guérisseur est tout simplement l’eau. L’eau froide agit sur les glandes endocrines et renforce l’immunité et la force vitale et l’eau chaude libère le sang de tous nos déchets par l’ouverture des émonctoires.

            Le biologiste P.V Marchesseau par son bon sens recommandait de mettre de l’eau chaude sur un corps froid et de l’eau froide sur un corps chaud. Chacun son tempérament ! Baignez-vous dans les sources chaudes ou froides, à la rivière, dans les torrents, à la mer…. Pour les éloignés de la nature, la baignoire est efficace. Oui économiser l’eau est un geste citoyen, mais un régime végétalien et un jardin en permaculture permettent une grande économie d’eau.

Esprit Sauvage : Lettre N°11

Les bienfaits du chou

Chou

 

Les vertus curatives du chou sont connues depuis bien longtemps. Des écrits d’Hippocrate, de Pythagore et d’autres encore ont été retrouvés. Le chou a toujours été utilisé comme un remède puissant par la voie alimentaire ou par usage externe. Les propriétés curatives et nutritives du chou sont dues à la richesse en sels minéraux et vitamines. En effet le chou contient du fer, du cuivre, du magnésium, de la chlorophylle, du phosphore, du calcium, de la vit. C, vit B1, vit B2, vit PP, vit A…

Le chou est à la fois épurateur et constructeur, c’est un reconstituant énergétique à la portée de tous !

C’est le chou-chou de la bonne santé !

Il active la formation des globules rouges, agit sur la réparation et croissance des tissus, il a une action sur le système digestif, le système nerveux et sur la peau. Par sa teneur en Soufre il désinfecte et tonifie les voies respiratoires et élimine la séborrhée grasse de la peau, il est également utilisé comme vermifuge. Le chou est un excellent remède naturel mais c’est avant tout un aliment de qualité à consommer de préférence cru. Le « bio choudou » que l’on trouve dans les magasins biologiques est un chou très tendre, on mange ses feuilles comme de la salade ou coupé en lanières avec des algues fraîches de type haricots de mer, du basilic, du persil, quelques tomates, un avocat et un peu d’huile de camiline ou d’olive, voilà une recette rapide et délicieuse. La choucroute crue obtenue par fermentation naturelle est bienfaisante pour l’organisme humain, elle favorise l’équilibre acido-basique. Les ferments lactiques de la choucroute sont des désinfectants intestinaux. Le jus de choucroute est une boisson apéritive très reminéralisante.

            Le chou en usage externe a de nombreuses propriétés curatives. On utilise les grandes feuilles que l’on écrase au rouleau à pâtisserie ou avec une bouteille, utiliser les feuilles crues pour garder le suc qui assainie les plaies et cicatrise les petites blessures. Le chou agit comme l’argile, il attire les impuretés du sang. En cataplasme il est utilisé contre la bronchite, les rhumatismes, la colite, douleur d’estomac, entorse, eczéma, abcès…

            Chou vert ou chou rouge chacun ses goûts.

            Le chou stimule la guérison !

            Encore une petite recette vous l’avez bien mérité : chou vert, choucroute crue, pommes, cumin, persil, huile d’olive et n’oubliez pas la dose d’amour et de bienveillance, ça assure la guérison.

            Avec AMOUR ET GRATITUDE,

Danièle Azout un soir de pleine Lune

 

Esprit Sauvage : Lettre N°10

L’éloge de la carotte

carotte1   carotte2   carotte3

Entière à croquer ! Râpée en entrée ! En jus en cure !

La carotte est un aliment indispensable et royal pour une santé équilibrée. La carotte a un effet purificateur, régulateur et régénérateur sur tout l’organisme.
Ses effets thérapeutiques sont connus et reconnus :

  • Excellent pansement intestinal (crue elle déconstipe, cuite elle constipe),
  • Pouvoir cicatrisant, adoucissant et antivieillissement de la peau.
  • Favorise l’élimination rénale
  • Rétablit la glycémie, car la carotte demande peu de travail digestif comme sa concurrente la pomme !

carotte4La carotte libère tous les émonctoires : Foie-Intestins, Peau, Reins, Poumons.
REMERCIEZ-LA, HONOREZ-LA et INVITEZ-LA à tous vos repas !
La carotte est un bain de jouvence à petit prix !
Alors pourquoi s’en priver ?
Le prix à payer est de manger 3 à 4 carottes biologiques par jour pour retrouver un teint éclatant et une humeur rayonnante !
Faites l’essai 21 jours pour un changement notable !

HUM !!!! C’est bon !!!

Danièle Azout (Août 2015)

Esprit Sauvage : Lettre N°9

Devinette…

  • Qu’est-ce qui commence par la lettre « J » et  se termine par « R », J……R ?
  • Qu’est-ce qui nous rend joyeux ?
  • Qu’est-ce qui est facile à réaliser comme un jeu d’enfant ?
  • Qu’est-ce qui est ouvert à tous les âges ?
  • Qu’est-ce qui favorise le bien-être de la Terre et de l’Humanité ?
  • Qu’est-ce qui nous nourrit en nous apportant la Santé ?

Alors avez-vous deviné ?
Quelques photos  ci-dessous pour vous aider
:

balledepaille melon

roses

.

.

.

.

.

.

.

.

jardiner

Le jardin est un excellent lieu de ressourcement !

 

Esprit Sauvage : Lettre N°8

Pause

« En marquant une pause, en laissant un espace dans lequel les choses puissent être ce qu’elles sont, nous commençons à apprécier la claire simplicité et précision de nos vies. »

Chögyam Trungpa

         Amit Goswami, physicien quantique nous dit que notre créativité naît de ce moment de repos qu’il nomme « incubation ».

         Au-delà du sommeil, repos physiologique nous avons besoin de cet espace vacant, cet état de gestation pour renaître à qui nous sommes avec beauté et élévation.

         Je vous écris ces lignes après deux mois de travaux ininterrompus dans mon nouveau lieu de vie. Je me sens tendue comme un élastique prêt à « péter » si je ne m’accorde pas une pause. Je comprends combien le bien-être c’est être dé-tendu pour retrouver notre élasticité, cette liberté d’être tendu ou détendu, actif ou reposé.

         La pause que ce soit un massage bien-être, une danse, un chant, une méditation, un bain, une posture de yoga…  c’est avant tout un instant posé à Soi pour ne plus faire  mais être, être Seul à Soi ! Se taire, se « pauser » ou simplement ralentir est parfois un exploit  et  pourtant c’est une nourriture subtile et primordiale !

         Personnelandartllement j’aime être seule et ensemble, ça ne me semble pas contradictoire mais plutôt élastique ! L’élasticité n’est pas un manque de stabilité mais une adaptabilité à tous les mouvements prévus et imprévus.

         Je vous souhaite de vous « Pauser » (poser) régulièrement  et quotidiennement et en toute saison ! Une pause vitale est la « Pause Nature », se relier aux éléments en pleine nature. Les pauses alimentaires, sauter un repas ou deux, permettent de lâcher le corps pour laisser l’esprit s’inviter en nous !

La pause est l’ouverture à la créativité illimitée.

Danièle Azout (février 2015)

Esprit Sauvage : Lettre N°7

La transparence

toile

  → Et si on se promenait tous, transparents comme perles de rosée ?

  • On verrait certainement nos impuretés mais aussi notre beauté irisée !

  → Et si on vidait nos poches de secrets ?

On pourrait voyager sans regrets et plus légers !

On aime en cachette, on mange en cachette, on parle en cachette car l’extériorité nous juge, nous ment et nous rend opaques à qui nous sommes !

cascade

L’intériorité est pure et limpide comme l’eau de roche, c’est notre être profond !

Et on a peur de notre beauté, on la garde enfouie comme un trésor. Les enfants adorent révéler leur beauté, mais nos parents souvent nous l’interdisent comme une faute de conduite. Et on finit par avoir peur de soi-même plus que de l’autre.  Ainsi on cherche la reconnaissance à l’extérieur, chez l’autre comme si l’autre avait le seul  pouvoir à nous aimer ! L’autre est là comme un miroir pour nous mettre à nu et pour nous accepter tels que nous sommes.

            S’aimer, se chérir, se pardonner et s’abandonner à notre âme qui nous guide en toute confiance vers notre trésor oublié est notre chemin initiatique.

 

«… C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : – Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? – En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu ! Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde… »

                       Extrait du discours prononcé par Nelson Mandela en 1994

Danièle Azout (Décembre 2014)

Esprit Sauvage : Lettre N°6

La Santé rime avec Simplicité,
Alors pourquoi sans priver?
Avancer en toute légèreté,
Il n’y a rien de compliqué.
Juste s’éveiller,
Ecouter,
S’émerveiller…
Jouer et danser avec la vie…
Alors si ça vous donne envie…
Allez-y…
Avec des fruits !

La pomme est le fruit par excellence pour épurer notre organisme et cicatriser nos intestins encombrés et houleux. La monodiète aux pommes crues (à croquer, râpée ou en jus) : un jour par semaine ou 2 soirs par semaine ou plus facile encore tous les matins est un balai intestinal idéal !

pommes1 pommes2

Une recette toute simple qui va  faire craquer tous les gourmands :
La tarte crue aux pommes :

Ingrédients : pâte de dattes, citron, gingembre, noix, pommes, physalis, pétales de soucis, noix de coco râpée, cannelle.

Préparation : saupoudrer le plat avec de la noix de coco râpée, étaler la pâte de dattes, ajouter le zeste de citron râpé et le gingembre râpé. Préparez une compote crue avec des pommes râpées et la cannelle en poudre, ajoutez-la sur la pâte, décorez avec des tranches de pommes, des cerneaux de noix, des physalis ou de la grenade et des pétales de fleur. Servi avec amour, vos convives en réclameront !

C’est simple, c’est bon et de saison !

Bon appétit !

Danièle Azout (Novembre 2014)

Esprit Sauvage : Lettre N°5

Le goût et l’odorat !

Le goût et l’odorat, nos deux sens oubliés mais qui ne nous oublient pas ! En effet le professeur Joyeux, cancérologue, chirurgien des hôpitaux et nutritionniste nous informe que les 2 signes précoces de la maladie d’Alzheimer sont la perte progressive du goût et de l’odorat.

         La maladie d’Alzheimer touche plus d’un million de personnes en France et les scientifiques nous annoncent que prochainement une personne sur dix sera atteinte après 65 ans !

         Les grands responsables de cette maladie neuro-dégénérative sont :

  • Le tabagisme
  • L’inactivité physique
  • L’hypertension artérielle
  • La dépression

La nature est bien faite, on refait les papilles de notre langue tous les 10 jours et notre système olfactif se régénère tous les 3 mois.

Comment stimuler notre goût et notre odorat ?

Par l’aliment sain, vivant et spécifique comme le fruit frais !

Sentir son aliment avant de le consommer fait partie de notre instinct protecteur.

  Les aliments chauffés, cuisinés, transformés, chimiqués détériorent nos papilles  gustatives, l’odorat est détourné, il ne peut plus reconnaître l’aliment dont nous avons besoin. La cuisine traditionnelle nous invite à la gourmandise, l’escalade vers la maladie !

  Réintégrer un bon tube digestif passe par nos sens, le goût et l’odorat. Il est nécessaire de les utiliser pour retrouver l’aliment spécifique et une bonne santé sans vivre dans la peur de la maladie. La maladie n’est que l’expression de notre séparation avec la Nature, c’est comme une note de musique dissonante alors que la résonnance avec l’énergie universelle nous harmonise.

  La maladie comme la guérison ne vient jamais de l’extérieur !

Danièle Azout (septembre 2014)

Esprit Sauvage : Lettre N°4

Le bien-être durable !

         « Il y a des êtres qui font d’un soleil une simple tache jaune mais il y a aussi des êtres qui font d’une simple tache jaune un véritable soleil »  Pablo Picasso

         « Quel est le sens de la vie ?

C’est d’être heureux et de se sentir utile !  La liberté est la véritable source du bonheur et de la créativité. Que vous soyez croyant ou incroyant, que vous soyez bouddhiste, chrétien ou juif, importe peu, l’important est d’être un être humain capable de bonté. » Dalaï Lama

    Pour moi, le bien-être durable c’est :

  • La Santé, cet état de disponibilité permanent
  • La Paix en soi et autour de soi
  • La Patience par la présence à l’instant
  • La Solidité (ancrage) et la Fermeté (positionnement)
  • La Puissance et l’Equilibre en développant son énergie vitale
  • La Bienveillance par le don de soi, ne pas nuire
  • La Liberté et l’Autonomie (lâcher les dépendances)
  • La Créativité  (exprimer ses talents, « je suis illimité (e)»
  • L’état Amoureux (Tout est parfait)
  • L’Acceptation (Tout est juste)
  • L’Ordre Universel (l’harmonie)
  • « Le désarmement intérieur » (lâcher la colère, la rancœur, la violence, le stress, les peurs, les mémoires…)
  • Etre guidé(e) par l’Intuition (ne plus choisir)
  • L’Intégration et l’Application (vivre le quotidien en toute simplicité)
  • L’Amplitude et la Concentration (voyager dans son espace intime pour avoir la vision claire)
  • Célébrer la Vie !

    En un mot, le bien-être durable c’est « vivre d’amour et d’eau fraîche ! »

    Aujourd’hui ce qui me rend heureuse c’est de vous souhaiter le bien-être durable à chacun de vous, à toute l’humanité, à toute la planète ! Et passe à ton voisin, c’est magique, ça marche !

                                                 Danièle Azout (avril 2014)