Esprit Sauvage : Lettre N°8

Pause

« En marquant une pause, en laissant un espace dans lequel les choses puissent être ce qu’elles sont, nous commençons à apprécier la claire simplicité et précision de nos vies. »

Chögyam Trungpa

         Amit Goswami, physicien quantique nous dit que notre créativité naît de ce moment de repos qu’il nomme « incubation ».

         Au-delà du sommeil, repos physiologique nous avons besoin de cet espace vacant, cet état de gestation pour renaître à qui nous sommes avec beauté et élévation.

         Je vous écris ces lignes après deux mois de travaux ininterrompus dans mon nouveau lieu de vie. Je me sens tendue comme un élastique prêt à « péter » si je ne m’accorde pas une pause. Je comprends combien le bien-être c’est être dé-tendu pour retrouver notre élasticité, cette liberté d’être tendu ou détendu, actif ou reposé.

         La pause que ce soit un massage bien-être, une danse, un chant, une méditation, un bain, une posture de yoga…  c’est avant tout un instant posé à Soi pour ne plus faire  mais être, être Seul à Soi ! Se taire, se « pauser » ou simplement ralentir est parfois un exploit  et  pourtant c’est une nourriture subtile et primordiale !

         Personnelandartllement j’aime être seule et ensemble, ça ne me semble pas contradictoire mais plutôt élastique ! L’élasticité n’est pas un manque de stabilité mais une adaptabilité à tous les mouvements prévus et imprévus.

         Je vous souhaite de vous « Pauser » (poser) régulièrement  et quotidiennement et en toute saison ! Une pause vitale est la « Pause Nature », se relier aux éléments en pleine nature. Les pauses alimentaires, sauter un repas ou deux, permettent de lâcher le corps pour laisser l’esprit s’inviter en nous !

La pause est l’ouverture à la créativité illimitée.

Danièle Azout (février 2015)

Esprit Sauvage : Lettre N°7

La transparence

toile

  → Et si on se promenait tous, transparents comme perles de rosée ?

  • On verrait certainement nos impuretés mais aussi notre beauté irisée !

  → Et si on vidait nos poches de secrets ?

On pourrait voyager sans regrets et plus légers !

On aime en cachette, on mange en cachette, on parle en cachette car l’extériorité nous juge, nous ment et nous rend opaques à qui nous sommes !

cascade

L’intériorité est pure et limpide comme l’eau de roche, c’est notre être profond !

Et on a peur de notre beauté, on la garde enfouie comme un trésor. Les enfants adorent révéler leur beauté, mais nos parents souvent nous l’interdisent comme une faute de conduite. Et on finit par avoir peur de soi-même plus que de l’autre.  Ainsi on cherche la reconnaissance à l’extérieur, chez l’autre comme si l’autre avait le seul  pouvoir à nous aimer ! L’autre est là comme un miroir pour nous mettre à nu et pour nous accepter tels que nous sommes.

            S’aimer, se chérir, se pardonner et s’abandonner à notre âme qui nous guide en toute confiance vers notre trésor oublié est notre chemin initiatique.

 

«… C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : – Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? – En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu ! Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde… »

                       Extrait du discours prononcé par Nelson Mandela en 1994

Danièle Azout (Décembre 2014)

Esprit Sauvage : Lettre N°6

La Santé rime avec Simplicité,
Alors pourquoi sans priver?
Avancer en toute légèreté,
Il n’y a rien de compliqué.
Juste s’éveiller,
Ecouter,
S’émerveiller…
Jouer et danser avec la vie…
Alors si ça vous donne envie…
Allez-y…
Avec des fruits !

La pomme est le fruit par excellence pour épurer notre organisme et cicatriser nos intestins encombrés et houleux. La monodiète aux pommes crues (à croquer, râpée ou en jus) : un jour par semaine ou 2 soirs par semaine ou plus facile encore tous les matins est un balai intestinal idéal !

pommes1 pommes2

Une recette toute simple qui va  faire craquer tous les gourmands :
La tarte crue aux pommes :

Ingrédients : pâte de dattes, citron, gingembre, noix, pommes, physalis, pétales de soucis, noix de coco râpée, cannelle.

Préparation : saupoudrer le plat avec de la noix de coco râpée, étaler la pâte de dattes, ajouter le zeste de citron râpé et le gingembre râpé. Préparez une compote crue avec des pommes râpées et la cannelle en poudre, ajoutez-la sur la pâte, décorez avec des tranches de pommes, des cerneaux de noix, des physalis ou de la grenade et des pétales de fleur. Servi avec amour, vos convives en réclameront !

C’est simple, c’est bon et de saison !

Bon appétit !

Danièle Azout (Novembre 2014)

Esprit Sauvage : Lettre N°5

Le goût et l’odorat !

Le goût et l’odorat, nos deux sens oubliés mais qui ne nous oublient pas ! En effet le professeur Joyeux, cancérologue, chirurgien des hôpitaux et nutritionniste nous informe que les 2 signes précoces de la maladie d’Alzheimer sont la perte progressive du goût et de l’odorat.

         La maladie d’Alzheimer touche plus d’un million de personnes en France et les scientifiques nous annoncent que prochainement une personne sur dix sera atteinte après 65 ans !

         Les grands responsables de cette maladie neuro-dégénérative sont :

  • Le tabagisme
  • L’inactivité physique
  • L’hypertension artérielle
  • La dépression

La nature est bien faite, on refait les papilles de notre langue tous les 10 jours et notre système olfactif se régénère tous les 3 mois.

Comment stimuler notre goût et notre odorat ?

Par l’aliment sain, vivant et spécifique comme le fruit frais !

Sentir son aliment avant de le consommer fait partie de notre instinct protecteur.

  Les aliments chauffés, cuisinés, transformés, chimiqués détériorent nos papilles  gustatives, l’odorat est détourné, il ne peut plus reconnaître l’aliment dont nous avons besoin. La cuisine traditionnelle nous invite à la gourmandise, l’escalade vers la maladie !

  Réintégrer un bon tube digestif passe par nos sens, le goût et l’odorat. Il est nécessaire de les utiliser pour retrouver l’aliment spécifique et une bonne santé sans vivre dans la peur de la maladie. La maladie n’est que l’expression de notre séparation avec la Nature, c’est comme une note de musique dissonante alors que la résonnance avec l’énergie universelle nous harmonise.

  La maladie comme la guérison ne vient jamais de l’extérieur !

Danièle Azout (septembre 2014)

Esprit Sauvage : Lettre N°4

Le bien-être durable !

         « Il y a des êtres qui font d’un soleil une simple tache jaune mais il y a aussi des êtres qui font d’une simple tache jaune un véritable soleil »  Pablo Picasso

         « Quel est le sens de la vie ?

C’est d’être heureux et de se sentir utile !  La liberté est la véritable source du bonheur et de la créativité. Que vous soyez croyant ou incroyant, que vous soyez bouddhiste, chrétien ou juif, importe peu, l’important est d’être un être humain capable de bonté. » Dalaï Lama

    Pour moi, le bien-être durable c’est :

  • La Santé, cet état de disponibilité permanent
  • La Paix en soi et autour de soi
  • La Patience par la présence à l’instant
  • La Solidité (ancrage) et la Fermeté (positionnement)
  • La Puissance et l’Equilibre en développant son énergie vitale
  • La Bienveillance par le don de soi, ne pas nuire
  • La Liberté et l’Autonomie (lâcher les dépendances)
  • La Créativité  (exprimer ses talents, « je suis illimité (e)»
  • L’état Amoureux (Tout est parfait)
  • L’Acceptation (Tout est juste)
  • L’Ordre Universel (l’harmonie)
  • « Le désarmement intérieur » (lâcher la colère, la rancœur, la violence, le stress, les peurs, les mémoires…)
  • Etre guidé(e) par l’Intuition (ne plus choisir)
  • L’Intégration et l’Application (vivre le quotidien en toute simplicité)
  • L’Amplitude et la Concentration (voyager dans son espace intime pour avoir la vision claire)
  • Célébrer la Vie !

    En un mot, le bien-être durable c’est « vivre d’amour et d’eau fraîche ! »

    Aujourd’hui ce qui me rend heureuse c’est de vous souhaiter le bien-être durable à chacun de vous, à toute l’humanité, à toute la planète ! Et passe à ton voisin, c’est magique, ça marche !

                                                 Danièle Azout (avril 2014)

Esprit Sauvage N°3

ESPRIT SAUVAGE : Lettre N°3

Vivre sans histoire!

Combien il est difficile  pour chacun d’entre nous de vivre sans histoire !

Chacun se raconte à lui-même son histoire  et la raconte à son voisin et ainsi de suite, le plus souvent c’est une histoire malheureuse. L’histoire se répand comme une marée noire qui nous pollue nous-mêmes et notre environnement. Notre énergie s’affaiblit, et rien n’est solutionné.  Via internet ou le téléphone portable, les nouvelles vont vite et on s’empoisonne à domicile ! Et pourtant si nous suivons le premier accord toltèque qui nous dit :

 

« Que ta parole soit impeccable »

 

Les histoires d’untel ou d’unetelle n’auraient plus lieu d’être. Vivre dans l’Ici et Maintenant dans la Pleine Présence et la Pleine Conscience nous demande de ne plus en faire tout un plat ! J’aime le dicton :

 

« Un compliment est un jour de Printemps ! »

 

 Rencontrer l’autre dans son cœur et dans son âme est un moment unique et sacré qui nous élève. Nous avons tous vécu ces moments aériens et heureux quand on est amoureux, c’est  la magie (l’âme agit), les compliments comme des bulles de savon fascinent le regard de l’autre, c’est un moment sans histoire, un moment posé, créé ensemble, composé de beauté et cueilli dans la fraîcheur de l’instant !  Et inversement quand on se sent plombé, nauséeux, attristé après un échange parce qu’on n’a pas su répondre,  qu’on n’a pas osé dire, qu’on s’est laissé envahir par tout ce qui ne nous appartient pas, on perd la maîtrise de soi, notre intégrité et là commence l’histoire, l’histoire malheureuse des hommes. A l’école, j’ai toujours eu horreur de l’histoire, je n’ai jamais compris pourquoi on devait apprendre et surtout retenir les guerres, le malheur des hommes ! J’aurai tant souhaité apprendre à vivre, ou tout simplement rire. Ma vie a été pour moi aussi marquée par des histoires, et dès mon plus jeune âge un fait m’a profondément attristée : j’ai été punie gravement à l’école pour une crise de fou rire et toutes mes études ont été vécues comme un enfer. Aujourd’hui après tant de tempêtes émotionnelles, je comprends que la paix intérieure est de ne rien retenir, laisser la vie faire sa vie, on ne peut pas refuser de naître ni de mourir. Ne pas faire d’histoires, ni faire de nos histoires nos chaînes d’esclaves. Aujourd’hui en écrivant cet article je dépose mes histoires, comme on dépose les armes pour être libre ! je vous invite à en faire de même si le cœur vous en dit !

La page se termine, c’est un jour de pleine Lune,

Merci à chacun de vous pour ce moment partagé, le soleil se couche,

Demain est un jour nouveau et le soleil se lèvera.

Danièle Azout

 

Esprit Sauvage : Lettre N°2

 La Nourriture consciente

image001 La nourriture a  toujours été pour moi un chemin initiatique, un chemin vers la libération, vers la beauté, la créativité, une expression consciente de qui je suis, ma reliance avec la Vie et surtout le Respect de tous les vivants et  l’intégration  du sens  Sacré !

La nourriture nous fait penser en premier lieu à l’aliment solide, à la matière, à l’ancrage, à la terre. Alors que la nourriture est aussi et surtout vibratoire, énergie, lumière. Le lait maternel,  les fruits de la Terre, les parfums naturels,  les sons sacrés, les chants, le soleil, l’eau, la respiration consciente, le sourire d’un enfant, le baiser suave et amoureux… tout ce que nous absorbons sans avaler tout rond est la nourriture consciente.

Se nourrir consciemment c’est recevoir les nutriments essentiels pour notre corps et notre être multidimensionnel. Le bien-être infini d’un lever de soleil, de l’eau jaillissante sur la peau, de l’air qui nous purifie, d’une douche de lumière céleste, d’un instant précieux, de la grâce du moment présent sont le nectar de la nourriture. Etre à l’écoute des besoins de notre corps  nous incite à choisir la qualité originelle des aliments. Donner  du sens à la nourriture au-delà de la sensation gourmande.

La nourriture consciente ne fait jamais appel à la souffrance animale, à la pollution, au désordre écologique, à la maladie. Au contraire elle maintient l’équilibre, le bien-être, la force vitale, l’harmonie.

Il n’y a pas de nourriture consciente dans une musique dissonante, un jeu vidéo, une cannette de bière ou un foie gras sur toast ! Un enfant le sait, le sent puisqu’il aime grimper aux arbres, patauger dans l’eau, courir par tous les temps, sauter un repas, rire aux éclats !

La nourriture pranique n’est plus réservée qu’aux mystiques, elle est de plus en plus expérimentée dans le quotidien par de nombreuses personnes. Jashmueen « Vivre de lumière », Henri Monfort « La nourriture pranique », Isabelle Hercelin « La pause alimentaire », Alain Cornély « La nourriture consciente », Elisabeth Lefebvre Vasselin « Les nourritures saines », Yoann Gouery « Vivre d’énergie » … tous témoignent qu’on n’a plus besoin de manger pour vivre ! Alors pourquoi ne pas sauter un repas ? Un jour ou 2 sans manger ? En finir avec nos gavages, nos indigestions et nos brûlures d’estomac pour goûter aux saveurs subtiles d’un aliment végétal et vivant, pour fusionner avec Mère Nature et Père Soleil et baigner d’Amour et de Gratitude.

 

La nourriture consciente est une voie vers la Spiritualité. Je préfère vous souhaiter un bon bien-être qu’un bon appétit.

Danièle Azout
Janvier 2014

Esprit Sauvage : Lettre N°1

« Tout proposer sans rien imposer »

 

Ours

 « Laissez votre esprit prendre son envol
sans qu’il se fixe nulle part »
Houeï Neng

     Esprit sauvage est cet état de spontanéité volcanique, cette  énergie vitale de nos entrailles qui nous permet tout simplement d’être en vie !

 Esprit sauvage, c’est l’élan du feu, le flot de l’eau, la force du vent, la fécondité de la terre, l’espace de l’éther où tout est là pour créer et aimer.

 Esprit sauvage c’est la puissance de l’Invisible dans le monde Visible.

     La vie m’a accordée un espace vacant pour écouter le silence…et c’est dans ce silence vierge et spacieux que j’ai accepté TOUT CE QUI EST comme un  immense état de grâce ! Et c’est ainsi que  le site « GOUT SAUVAGE » a germé ! Le goût sauvage  m’a élevée sur les sommets inattendus de la beauté, de la paix profonde, de l’unité, de la liberté, de la fluidité et de la vitalité.

C’est en écoutant le silence en plein jour que j’ai vu le bonheur courir après moi, il m’a chantée à l’oreille son mot de passe :

VIVRE MAINS-TENANT …chut…ressentez-le, absorbez-le, vivez-le et diffusez-le ! Laissez-vous emporter par cette ivresse du bonheur quand on décide que tout le bonheur c’est mains-tenant, oui maintenant !

C’est en écoutant  le silence dans la nuit que le temps est devenu infini.

C’est en écoutant  le silence dans mon cœur que la paix m’a invitée.

C’est en écoutant le silence  dans la pleine présence que j’ai aimé pour de vrai. J’ai ressenti combien l’Amour c’est l’état d’équilibre au visage sauvage dans toute sa noble beauté ! L’Amour c’est le goût sauvage et insatiable sur nos lèvres pour dire :

J’aime, j’aime, j’aime tout le temps !…..

J’aime moi, j’aime toi, j’aime l’autre, j’aime tous les autres, j’aime les fleurs, j’aime la terre, j’aime l’eau, j’aime les arbres, j’aime le jour et la nuit, j’aime l’ombre et le soleil, j’aime l’obscurité et la lumière, j’aime les étoiles et l’univers tout entier !

      « La Paix commence avec moi !» Mornah Simeona

                            I Love me, I love you !

Logo

                                  Danièle Azout

                                                      Juillet 2013