Esprit Sauvage N°3

ESPRIT SAUVAGE : Lettre N°3

Vivre sans histoire!

Combien il est difficile  pour chacun d’entre nous de vivre sans histoire !

Chacun se raconte à lui-même son histoire  et la raconte à son voisin et ainsi de suite, le plus souvent c’est une histoire malheureuse. L’histoire se répand comme une marée noire qui nous pollue nous-mêmes et notre environnement. Notre énergie s’affaiblit, et rien n’est solutionné.  Via internet ou le téléphone portable, les nouvelles vont vite et on s’empoisonne à domicile ! Et pourtant si nous suivons le premier accord toltèque qui nous dit :

 

« Que ta parole soit impeccable »

 

Les histoires d’untel ou d’unetelle n’auraient plus lieu d’être. Vivre dans l’Ici et Maintenant dans la Pleine Présence et la Pleine Conscience nous demande de ne plus en faire tout un plat ! J’aime le dicton :

 

« Un compliment est un jour de Printemps ! »

 

 Rencontrer l’autre dans son cœur et dans son âme est un moment unique et sacré qui nous élève. Nous avons tous vécu ces moments aériens et heureux quand on est amoureux, c’est  la magie (l’âme agit), les compliments comme des bulles de savon fascinent le regard de l’autre, c’est un moment sans histoire, un moment posé, créé ensemble, composé de beauté et cueilli dans la fraîcheur de l’instant !  Et inversement quand on se sent plombé, nauséeux, attristé après un échange parce qu’on n’a pas su répondre,  qu’on n’a pas osé dire, qu’on s’est laissé envahir par tout ce qui ne nous appartient pas, on perd la maîtrise de soi, notre intégrité et là commence l’histoire, l’histoire malheureuse des hommes. A l’école, j’ai toujours eu horreur de l’histoire, je n’ai jamais compris pourquoi on devait apprendre et surtout retenir les guerres, le malheur des hommes ! J’aurai tant souhaité apprendre à vivre, ou tout simplement rire. Ma vie a été pour moi aussi marquée par des histoires, et dès mon plus jeune âge un fait m’a profondément attristée : j’ai été punie gravement à l’école pour une crise de fou rire et toutes mes études ont été vécues comme un enfer. Aujourd’hui après tant de tempêtes émotionnelles, je comprends que la paix intérieure est de ne rien retenir, laisser la vie faire sa vie, on ne peut pas refuser de naître ni de mourir. Ne pas faire d’histoires, ni faire de nos histoires nos chaînes d’esclaves. Aujourd’hui en écrivant cet article je dépose mes histoires, comme on dépose les armes pour être libre ! je vous invite à en faire de même si le cœur vous en dit !

La page se termine, c’est un jour de pleine Lune,

Merci à chacun de vous pour ce moment partagé, le soleil se couche,

Demain est un jour nouveau et le soleil se lèvera.

Danièle Azout

 

Esprit Sauvage : Lettre N°2

 La Nourriture consciente

image001 La nourriture a  toujours été pour moi un chemin initiatique, un chemin vers la libération, vers la beauté, la créativité, une expression consciente de qui je suis, ma reliance avec la Vie et surtout le Respect de tous les vivants et  l’intégration  du sens  Sacré !

La nourriture nous fait penser en premier lieu à l’aliment solide, à la matière, à l’ancrage, à la terre. Alors que la nourriture est aussi et surtout vibratoire, énergie, lumière. Le lait maternel,  les fruits de la Terre, les parfums naturels,  les sons sacrés, les chants, le soleil, l’eau, la respiration consciente, le sourire d’un enfant, le baiser suave et amoureux… tout ce que nous absorbons sans avaler tout rond est la nourriture consciente.

Se nourrir consciemment c’est recevoir les nutriments essentiels pour notre corps et notre être multidimensionnel. Le bien-être infini d’un lever de soleil, de l’eau jaillissante sur la peau, de l’air qui nous purifie, d’une douche de lumière céleste, d’un instant précieux, de la grâce du moment présent sont le nectar de la nourriture. Etre à l’écoute des besoins de notre corps  nous incite à choisir la qualité originelle des aliments. Donner  du sens à la nourriture au-delà de la sensation gourmande.

La nourriture consciente ne fait jamais appel à la souffrance animale, à la pollution, au désordre écologique, à la maladie. Au contraire elle maintient l’équilibre, le bien-être, la force vitale, l’harmonie.

Il n’y a pas de nourriture consciente dans une musique dissonante, un jeu vidéo, une cannette de bière ou un foie gras sur toast ! Un enfant le sait, le sent puisqu’il aime grimper aux arbres, patauger dans l’eau, courir par tous les temps, sauter un repas, rire aux éclats !

La nourriture pranique n’est plus réservée qu’aux mystiques, elle est de plus en plus expérimentée dans le quotidien par de nombreuses personnes. Jashmueen « Vivre de lumière », Henri Monfort « La nourriture pranique », Isabelle Hercelin « La pause alimentaire », Alain Cornély « La nourriture consciente », Elisabeth Lefebvre Vasselin « Les nourritures saines », Yoann Gouery « Vivre d’énergie » … tous témoignent qu’on n’a plus besoin de manger pour vivre ! Alors pourquoi ne pas sauter un repas ? Un jour ou 2 sans manger ? En finir avec nos gavages, nos indigestions et nos brûlures d’estomac pour goûter aux saveurs subtiles d’un aliment végétal et vivant, pour fusionner avec Mère Nature et Père Soleil et baigner d’Amour et de Gratitude.

 

La nourriture consciente est une voie vers la Spiritualité. Je préfère vous souhaiter un bon bien-être qu’un bon appétit.

Danièle Azout
Janvier 2014

Esprit Sauvage : Lettre N°1

« Tout proposer sans rien imposer »

 

Ours

 « Laissez votre esprit prendre son envol
sans qu’il se fixe nulle part »
Houeï Neng

     Esprit sauvage est cet état de spontanéité volcanique, cette  énergie vitale de nos entrailles qui nous permet tout simplement d’être en vie !

 Esprit sauvage, c’est l’élan du feu, le flot de l’eau, la force du vent, la fécondité de la terre, l’espace de l’éther où tout est là pour créer et aimer.

 Esprit sauvage c’est la puissance de l’Invisible dans le monde Visible.

     La vie m’a accordée un espace vacant pour écouter le silence…et c’est dans ce silence vierge et spacieux que j’ai accepté TOUT CE QUI EST comme un  immense état de grâce ! Et c’est ainsi que  le site « GOUT SAUVAGE » a germé ! Le goût sauvage  m’a élevée sur les sommets inattendus de la beauté, de la paix profonde, de l’unité, de la liberté, de la fluidité et de la vitalité.

C’est en écoutant le silence en plein jour que j’ai vu le bonheur courir après moi, il m’a chantée à l’oreille son mot de passe :

VIVRE MAINS-TENANT …chut…ressentez-le, absorbez-le, vivez-le et diffusez-le ! Laissez-vous emporter par cette ivresse du bonheur quand on décide que tout le bonheur c’est mains-tenant, oui maintenant !

C’est en écoutant  le silence dans la nuit que le temps est devenu infini.

C’est en écoutant  le silence dans mon cœur que la paix m’a invitée.

C’est en écoutant le silence  dans la pleine présence que j’ai aimé pour de vrai. J’ai ressenti combien l’Amour c’est l’état d’équilibre au visage sauvage dans toute sa noble beauté ! L’Amour c’est le goût sauvage et insatiable sur nos lèvres pour dire :

J’aime, j’aime, j’aime tout le temps !…..

J’aime moi, j’aime toi, j’aime l’autre, j’aime tous les autres, j’aime les fleurs, j’aime la terre, j’aime l’eau, j’aime les arbres, j’aime le jour et la nuit, j’aime l’ombre et le soleil, j’aime l’obscurité et la lumière, j’aime les étoiles et l’univers tout entier !

      « La Paix commence avec moi !» Mornah Simeona

                            I Love me, I love you !

Logo

                                  Danièle Azout

                                                      Juillet 2013