Esprit Sauvage : Lettre N°21

Le corps humain, notre temple !

« Que ton corps soit propre comme un Temple,
Que ton cœur soit pur comme la Source,
Que ton esprit soit clair comme du Cristal,
Que ton âme soit large comme l’Univers.
 »
P.V Marchesseau

 Le corps humain avec ses 100 milliards de cellules, son système sanguin, son système hormonal, son système nerveux, ses tissus, ses organes nobles, ses sens, son squelette, ses muscles, sa peau, ses organes de digestion, de reproduction, et d’élimination et toute son intelligence pour fonctionner en harmonie est un Etre Vivant parfait, il mérite toute notre respect, notre reconnaissance, notre gratitude, notre Amour et nos soins délicats. Notre corps humain avec cette abondance de vie où tout est lié et relié pour notre bien-être, notre confort, est grandiose et sacré comme un Temple. Le corps par ses mécanismes d’auto-régulation, d’auto-réparation, d’auto-défense, s’auto-guérit par lui-même. Dans la revue « Soleil Levant » (février 2017) Thierry Casasnovas témoigne de son expérience (à 33 ans il pesait 30kg et la mort était proche selon l’avis médical, mais la vie est miraculeuse ! Par son engagement à oser ETRE, être vivant, il s’est relevé par une hygiène de vie saine, une alimentation végétale et vivante et par la foi et la joie de la vie. Thierry Casasnovas nous dit «  Je me rendu compte que le corps humain ne demande pas grand-chose, il se répare lui-même, c’est la caractéristique du Vivant, il faut juste lui donner les bonnes conditions. Quand on met le corps dans un environnement non adéquat, il s’adapte et c’est dans cette adaptation que le corps doit fournir un effort et que tous les symptômes apparaissent.»

Ce que je souhaite ajouter c’est que le corps retrouve sa force vitale quand il jeûne et quand il est en joie et dès que nos cellules baignent dans un milieu sain et vivant, alors tout est à sa juste place et tout est fluide et sans obstacle ! La maladie, nos souffrances sont notre incompréhension, notre ignorance, et à la fois nos éveilleurs de conscience quand on décide de rétablir l’ordre divin. Notre eau interne, nos liquides humoraux (sang, lymphe, sérums intra et extracellulaires) sont présents pour nourrir nos cellules comme la maman nourrit son fœtus par le placenta. Notre devoir, est de maintenir l’homéostasie par notre « eau » purifiée, vivante pour notre Santé, notre équilibre. Et cet équilibre dépend souvent de nous en retrouvant une alimentation originelle : fruits, légumes ou prana et un lieu de vie le plus proche des éléments (mer, montagne, campagne). C’est simple comme bonjour ! Pourquoi aller chercher la Santé dans des petites boites de poison qui sortent de l’industrie. La vie s’entretient avec la vie ! Mr P.V Marchesseau par son bon sens et son intuition disait « Comment un médicament peut-il guérir un homme malade alors qu’il rend malade un homme sain ? » Biologique, végétal ou chimique, un produit qui sort de l’industrie est mort et ne peut en aucun cas redonner la vie. La vie est en nous, à nous de la révéler, de l’honorer et surtout de ne plus la gaspiller par nos comportements à contre sens. Célébrez la vie en vous chaque jour, par vos méditations, vos intentions d’amour et de paix, vos repas fruitariens et frugaux, votre sommeil naturel, vos activités physiques et comme le dit si bien le 4ième accord toltèque de Don Miguel Ruiz: « Faites de votre mieux »

Danièle Azout (Malinalli) fevrier 2017
www.goutsauvage.com

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.