Esprit sauvage : Lettre n°33

Le ventre nous parle !

            Oui je parle bien de notre ventre, de nos « entrailles », ce qu’il y a de plus vivant en nous, qui vibre, qui pulse, qui aime, qui grogne, qui grimace, qui aime le confort et l’espace vide. Je ne parlerai pas du ventre des femmes enceintes qui porte la vie d’un enfant, ce ventre arrondi par l’amour qui fait des vagues quand le bébé bouge.

            Je souhaite partager mon vécu, mon expérience à travers mon alimentation. Quand mon ventre est vide et que je le laisse au repos total sans aliment solide ni liquide, ni même de l’eau, c’est un bien-être immédiat après 16h de repos total. C’est facile de plus rien manger, du soir 20h au lendemain 14h, c’est ce qu’on appelle le jeûne intermittent c’est génial pour les personnes qui aiment encore manger comme moi. Ensuite pour les adeptes de jus, boire un jus vert (céleri, carotte, pomme, citron, gingembre par exemple) et ensuite attendre jusqu’à 18h ou 19h pour manger quelques fruits et légumes, c’est encore génial! J’ai trop envie de partager ce bien-être avec vous que l’on peut s’offrir à zéro frais, c’est génial n’est-ce pas ?

            Si ça vous tente, vous n’aurez l’envie que de récidiver.

            Malgré mon alimentation végétalienne et crudivore, j’ai compris que même si on opte pour la qualité alimentaire la plus spécifique et biologique, la quantité est importante pour respirer dans son corps. Voilà c’est ça, quand j’ai le ventre vide, j’ai l’impression de respirer dans mon ventre et je me sens légère, en pleine forme et avec moins de tracas dans la tête.. Alors qu’un ventre ballonné par trop de quantité, d’aliments cuits et cuisinés, ça tiraille dans le corps, ça grince dans la tête, ça broie du noir dans le coeur, tout ce qui crée cet inconfort et on se dit « fatigué ». Mais le ventre nous parle et on ne l’entend pas, c’est lui qui est fatigué par trop de digestions et d’indigestions, trop de matières, c’est trop lourd pour notre ventre joyeux qui rêve de légèreté et de sérénité. Le ventre trop dur, trop mou, trop gros, trop tendu, trop distendu, trop bavard c’est si douloureux pour le corps et l’esprit. C’est connu pour être disponible, les conférenciers, les artistes se présentent toujours le ventre vide. Les yogis sont un bel exemple d’équilibre et d’harmonie, ils ont un ventre plat, silencieux et tonique.

            Bien sûr les pratiques de yoga, de pranayama, de Tai-Chi, de Qi- Gong, de gymnastique des organes favorisent énormément cet état de bien-être et de détente.

            « Dites-moi comment va votre panse et je vous dirai comment sont vos pensées » Rabelais

            « Rien ne peut être aussi bénéfique à la santé humaine et augmenter les chances de survie de la vie sur terre que d’opter pour une diète. » Albert Einstein

            Le printemps approche alors je vous encourage à alléger vos repas et à tenter le jeûne intermittent, la monodiète aux fruits ou au jus et pour les plus motivés , un jour de jeûne sec (sans boire ni manger) ou humide (à l’eau). Le nettoyage intestinal est accéléré par les douches rectales à l’eau tiède ( 1 à 2 litres environ).

            Je vous souhaite un Printemps aussi léger qu’un envol de papillons !

Danièle Azout Malinalli (février 2019)

www.goutsauvage.com

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.